Auteur :

Gabon 24

Publié le :

7 décembre 2020

Ajoutez à vos favoris :

0 commentaire(s) :

Rejoindre la conversation

Partager :

USA : Lloyd Austin deviendrait le premier homme noir à diriger le Pentagone

Accueil > Actualité > Monde > USA : Lloyd Austin deviendrait le premier homme noir à diriger le Pentagone

Joe Biden, président élu des États-Unis a désigné a choisi l’ancien général Lloyd Austin pour diriger son futur ministère de la Défense, ont annoncé lundi plusieurs médias américains. S’il est confirmé par le Sénat, il deviendrait le premier chef afro-américain du Pentagone.

Lloyd Austin, 67 ans et général de l’armée de Terre à la retraite, a combattu en Irak et en Afghanistan avant de devenir le premier homme noir à diriger le commandement central de l’armée américaine (Centcom).

Politico, premier média à révéler ce choix, a précisé que Joe Biden pourrait officiellement dévoiler son nom ce mardi.

Nonobstant le silence de l’équipe de Joe Biden, d’autres médias tels que; le New York Times, CNN et la chaîne ABC ont confirmé cette information.

Le président américain et l’ex-général se connaissent. En effet, les deux hommes ont déjà collaboré dans le passé. Cela est arrivé lorsque, Joe Biden, vice-président à l’époque, avait supervisé la mise en œuvre de la décision de Barack Obama de retirer 50 000 soldats américains d’Irak en 2011.

L’ex-général, s’il est confirmé par le Sénat, deviendra le premier Afro-Américain à diriger la première armée du monde. Laquelle compte dans ses rangs une forte communauté noire.

L’ancien commandant des forces américaines au Moyen-Orient semble avoir ainsi été préféré à Michèle Flournoy, qui aurait pu devenir la première femme à diriger le Pentagone.

Le nouveau patron du Pentagone est issu de la prestigieuse académie militaire de West Point. Il a servi plus de 40 ans dans l’armée de terre, où il a grimpé les échelons avant d’occuper des postes de responsabilité. Il avait succédé Jim Mattis à la tête du Centcom.

En 2016 il prend sa retraite avant de se reconvertir dans l’industrie de la défense, comme bon nombre de ses prédécesseurs. Il siège notamment au conseil d’administration de Raytheon Technologies.

Photo datant du 16 septembre 2015. Le commandant du Commandement central américain, le général quatre étoiles, Lloyd J.Austin III, témoigne au Capitol Hill à Washington // Crédit photo : Pablo Martinez Monsivais. Copyright 2020 The Associated Press.

Nomination controversée :

Au delà de ce qui précède, il sied de souligner que sa confirmation par le Sénat n’est pas acquise. En effet, des élus du Congrès et des experts en sécurité nationale se sont prononcés contre sa nomination, en indiquant que sa retraite date de moins de 7 ans. Notons que le Congrès américain, a adopté une réglementation stipulant qu’un ancien militaire devait être à la retraite depuis plus de 7 ans pour devenir ministre de la Défense.

De ce fait, Lloyd Austin ne peut prétendre à ce poste, à moins que les élus lui accorde une dispense comme ils l’ont fait jadis (en 2016) pour M. Mattis.

Mais l’on constate depuis l’annonce de cette rumeur par plusieurs média locaux, que des voix se sont élevées et des mécontentement vont bon train, notamment sur les réseaux sociaux.

« Sa candidature ne devrait pas être considérée, de même que celle de Mattis n’aurait pas dû l’être », a tweeté lundi l’élu conservateur Justin Amash. « La loi interdit à des militaires récemment retraités d’occuper ce poste civil. Biden ne devrait pas être le deuxième président consécutif à violer cette norme » a t-il poursuivit.

« Je n’ai que du respect pour Lloyd Austin, mais choisir un autre général retraité si récemment qu’il lui faudra une dispense du Congrès envoie un très mauvais message », a ainsi tweeté Rosa Brooks, une ancienne responsable du Pentagone qui enseigne aujourd’hui à la Georgetown University.

Joe Biden, a  indiqué à des journalistes ce lundi qu’il dévoilerait son choix ce vendredi pour son futur ministre de la Défense.

L’ancienne numéro 3 de ce ministère sous le gouvernement Obama, Michèle Flournoy, apparaissait jusqu’ici comme favoris à ce poste.

Elle a notamment reçu ce lundi le soutien de poids du président de la commission des Forces armées de la Chambre des représentants, le démocrate Adam Smith, qui a jugé qu’elle était « de loin la personne la plus qualifiée pour ce poste ».

Michèle Flournoy, l’ancienne secrétaire déléguée à la Défense était donnée favorite pour occuper le poste. Archives Reuters // Crédit photo : Yuri Gripas

Hélas,  l’ancienne ministre déléguée à la Défense était très critiquée dans l’aile gauche du parti démocrate, qui la jugeait trop proche de l’industrie de la défense.

Aussi, des parlementaires et personnalités noirs avaient appelé Joe Biden à nommer davantage d’Afro-Américains à des postes-clés de son cabinet.

Avec cette nomination qui reste à confirmer, Joe Biden et Kamala Harris composent là un gouvernement qui « ressemble à l’Amérique », dans toute sa diversité.

Source : AFP

Chat HQ

Commencez la conversation, pas le feu. La courtoisie est appréciée

Next Post
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

COUP DE PROJECTEUR

Restez informés de notre actualité

Loading

Récents postes

Tags

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x