Auteur :

Gabon 24

Publié le :

28 mai 2021

Ajoutez à vos favoris :

0 commentaire(s) :

Rejoindre la conversation

Partager :

Génocide au Rwanda : Emmanuel Macron reconnaît la «responsabilité» de la France

Accueil > Actualité > Monde > Génocide au Rwanda : Emmanuel Macron reconnaît la «responsabilité» de la France

Le Président français Emmanuel Macron a au cours d’une cérémonie organisée au Mémorial du Génocide de 1994, reconnu les responsabilités françaises dans l’ethnocide perpétré contre les Tutsis.

Arrivé le 27 mai à Kigali pour visite officielle, une première pour un chef d’État français depuis Nicolas Sarkozy en février 2010, Emmanuel Macron s’est rendu à Gisozi, au Mémorial du génocide de 1994. Occasion pour le président de la 5e République de prononcer un discours d’apaisement envers le peuple rwandais.

Au cours de son allocution circonstancielle, il s’est agi principalement pour le Chef d’État français d’admettre la culpabilité de son pays dans le Génocide rwandais sans pour autant présenter des excuses aux victimes de ce massacre. Le mea culpa d’Emmanuel Macron a également consisté à rendre « hommage au passé tragique du Rwanda tout en appelant ses interlocuteurs à se projeter vers un avenir débarrassé des rancœurs du passé ».

Reconnaissant la responsabilité de la France dans le Génocide de 1994, le président Emmanuel Macron a toutefois écarté toute complicité de l’État français dans ces meurtres. « Les tueurs qui hantaient les marais, les collines, les églises n’avaient pas le visage de la France (…) Elle n’a pas été complice. Le sang qui a coulé n’a pas déshonoré ses armes ni les mains de ses soldats, qui ont eux aussi vu de leurs yeux l’innommable, pansé des blessures, et étouffé leurs larmes », a-t-il dit.

« La France n’a pas compris que, en voulant faire obstacle à un conflit régional ou une guerre civile, elle restait de fait aux côtés d’un régime génocidaire, a-t-il résumé. En ignorant les alertes des plus lucides observateurs, la France endossait une responsabilité accablante dans un engrenage qui a abouti au pire, alors même qu’elle cherchait précisément à l’éviter », a déclaré Macron.

Après le discours d’Emmanuel Macron, il eut une conférence de presse conjointe avec son homologue rwandais Paul Kagame. Ce dernier évoque « un acte témoignant d’un immense courage ». « Il y a des attitudes héritées du passé qui doivent changer (…) Le président Macron est un homme qui se rend compte que les choses doivent changer et qui adopte des positions fortes en faveur de ce changement. »

Pour Paul Kagame, « c’est une visite au sujet de l’avenir, et non du passé ». « La relation entre nos deux pays ne sera jamais totalement conventionnelle ; il s’agit d’une histoire complexe et terrible que nous partageons, pour le meilleur et pour le pire », a-t-il poursuivi.

« La France a un rôle, une histoire et une responsabilité politique au Rwanda. Et elle a un devoir : celui de regarder l’Histoire en face et de reconnaître la part de souffrances qu’elle a infligée au peuple rwandais en faisant trop longtemps prévaloir le silence sur l’examen de vérité », conclut le président rwandais
Le président français a annoncé l’arrivée « prochaine d’un ambassadeur de France auprès du Rwanda ». Un grand pas dans cette réconciliation entre les deux pays.

« Je veux croire aujourd’hui que ce rapprochement est irréversible », conclut Emmanuel Macron. « Ses mots avaient plus de valeur que des excuses », estime Paul Kagame.

Chat HQ

Commencez la conversation, pas le feu. La courtoisie est appréciée

Next Post
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

COUP DE PROJECTEUR

Restez informés de notre actualité

Loading

Récents postes

Tags

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x