Auteur :

Yannick KASSA

Publié le :

14 octobre 2021

Ajoutez à vos favoris :

0 commentaire(s) :

Rejoindre la conversation

Partager :

L’OMS approuve le tout premier vaccin contre le paludisme

Accueil > Actualité > Monde > L’OMS approuve le tout premier vaccin contre le paludisme

L’Organisation mondiale de la santé a recommandé l’utilisation d’un premier vaccin antipaludique pour les enfants d’Afrique subsaharienne et d’autres régions où la transmission du paludisme est modérée ou élevée.

Première cause de mortalité infantile en Afrique, le paludisme emporte chaque année plus de 260 000 enfants de moins de cinq ans sur le continent. Pour lutter contre ce fléau, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a approuvé l’utilisation du vaccin antipaludéen RTS, S/AS01 (RTS, S) pour les enfants vivant dans les zones à haut risque.

Cette décision fait suite aux résultats d’un programme de mise en œuvre du vaccin antipaludique en cours au Ghana, au Kenya et au Malawi. Le programme pilote a touché plus de 800 000 enfants depuis son lancement en 2019.

Un grand progrès dans la lutte contre le Plasmodium falciparum, le parasite du paludisme le plus mortel du monde, et le plus répandu en Afrique.

« C’est un moment historique. Le vaccin antipaludique tant attendu pour les enfants représente une avancée pour la science, la santé de l’enfant et la lutte antipaludique », a déclaré le Directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus. « L’utilisation de ce vaccin parallèlement aux outils existants pour prévenir le paludisme pourrait sauver des dizaines de milliers de jeunes vies chaque année », a-t-il ajouté.

« Toutes les deux minutes, un enfant de moins de cinq ans meurt du paludisme. Les impacts indirects sur les familles, les sociétés et les économies africaines sont énormes. Cette semaine, L’OMS a recommandé le vaccin révolutionnaire Malaria Vaccine pour les enfants à risque en Afrique ».

L’effectivité de ce vaccin est une lueur d’espoir pour les peuples les touchés notamment ceux d’Afrique subsaharienne, d’Asie du Sud-Est, de la Méditerranée orientale, du Pacifique occidental et des Amériques.

« Nous attendons depuis longtemps un vaccin antipaludique efficace et, pour la première fois, un tel vaccin est recommandé pour une utilisation à grande échelle. La recommandation formulée aujourd’hui offre une lueur d’espoir pour le continent qui est le plus lourdement touché par la maladie. Nous espérons que beaucoup plus d’enfants du continent africain seront protégés contre le paludisme et pourront devenir des adultes en bonne santé », a souligné le Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Tels que prescrit par l’OMS, quatre doses de vaccin RTS, S/AS01 doit être administré aux enfants âgés de 5 mois.

À noter que ce vaccin est le résultat de 30 ans de recherche et développement par l’industrie pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK) et d’un partenariat avec un organisme de la santé (PATH), avec le soutien d’un réseau de centres de recherche africains.

Chat HQ

Commencez la conversation, pas le feu. La courtoisie est appréciée

Next Post
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

COUP DE PROJECTEUR

Restez informés de notre actualité

Loading

Récents postes

Facebook changerait de nom la semaine prochaine

22 octobre 2021ActualitéMondeTop news

Le Bénin légalise l’avortement

21 octobre 2021ActualitéAfriqueTop news

Tags

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x