Auteur :

Yannick KASSA

Publié le :

13 septembre 2021

Ajoutez à vos favoris :

0 commentaire(s) :

Rejoindre la conversation

Partager :

La réintégration du Gabon à l’ITIE : Quels avantages ?

Accueil > Actualité > Gabon > La réintégration du Gabon à l’ITIE : Quels avantages ?

Dans le cadre du Plan d’Accélération de la Transformation (PAT), le Gabon réintègre l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE), une norme mondiale de bonne gouvernance des ressources pétrolières, gazières et minières. Dès lors, quels peuvent être les bénéfices pour le pays ?

Le Gabon a récemment déposé sa candidature pour rejoindre l’ITIE, un organisme international prestigieux qui cherche à résoudre les principaux problèmes de gouvernance dans les secteurs extractifs.

Le pays riche en pétrole est déterminé à apporter changement et transparence dans les secteurs extractifs. Norme mondiale pour la promotion d’une gestion ouverte et responsable des ressources pétrolières, minières et gazières, l’ITIE présente des avantages significatifs pour les pays, la population et les investisseurs.

Selon le Groupe de travail PAT sur les industries extractives pour la transparence, l’ITIE représente une garantie de bonne gouvernance. La norme donne aux investisseurs et aux institutions financières l’assurance que le pays, le Gabon en l’occurrence, est transparent et jouit d’un haut niveau de stabilité économique et politique.

Le Gabon renforcera donc la gouvernance tout au long de la chaîne de valeur de son industrie extractive. Cela augmentera la confiance entre les parties prenantes, le gouvernement, les entreprises extractives et la société civile.

L’ITIE ne garantit pas seulement la bonne gouvernance ; il renforce également la cohésion. Il contribue à la prévention des conflits dans les secteurs pétrolier, minier et gazier au Gabon et certifie la quantité d’informations publiques concernant la gestion des revenus de ces secteurs.

Pour les populations, l’ITIE conduira potentiellement à un meilleur climat d’investissement qui se traduira par la création de plus d’opportunités d’emploi dans ces secteurs.

D’un montant de 3 000 milliards de FCFA, sur 3 ans (2021-2023), le PAT, lancé en janvier 2021 vise à relancer l’économie gabonaise.

Lors de la mise en œuvre du PAT, le gouvernement gabonais prévoit d’atteindre une croissance économique de 4 % à 5 %.

Chat HQ

Commencez la conversation, pas le feu. La courtoisie est appréciée

Next Post
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

COUP DE PROJECTEUR

Restez informés de notre actualité

Loading

Récents postes

Facebook changerait de nom la semaine prochaine

22 octobre 2021ActualitéMondeTop news

Le Bénin légalise l’avortement

21 octobre 2021ActualitéAfriqueTop news

Tags

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x