Auteur :

Gabon 24

Publié le :

2 avril 2021

Ajoutez à vos favoris :

0 commentaire(s) :

Rejoindre la conversation

Partager :

Grand Libreville : « eau potable à prix abordable », une réalité dans 32 mois

Accueil > Actualité > Gabon > Grand Libreville : « eau potable à prix abordable », une réalité dans 32 mois

En compagnie de ses homologues des ressources hydrauliques et de l’intérieur, Alain-Claude Bilie By Nze et Lambert Noël Matha, le Premier ministre, Chef gouvernement, Rose Christiane Ossouka Raponda a procédé mercredi au lancement officiel des travaux de renouvellement, de renforcement et d’extension des réseaux d’eau du Programme intégré pour l’alimentation en eau potable et l’assainissement du Grand Libreville (PIAEPAL).

Financé à hauteur de 75 milliards de francs CFA par la Banque africaine de développement (BAD). Ces travaux consistent en la réhabilitation et l’extension d’un réseau d’adduction d’eau, long de 300 km, situé dans les communes de Libreville, d’Akanda, d’Owendo et de Ntoum. Ainsi, les trois cent mille habitants de ces communes verront leur accès à l’eau potable s’améliorer de manière significative.

Selon le ministre des Ressources hydrauliques, la qualité du service public d’eau potable du Grand Libreville a connu une forte dégradation, à cause d’une absence d’investissements du concessionnaire Veolia. Ce qui a fortement contribué à la vétusté d’une grande partie du réseau de distribution d’eau potable.

Au vu de cette situation, l’État gabonais a sollicité un investissement de 75 milliards FCFA auprès de la BAD, afin de procéder à des travaux d’agrandissement et de réparation des réseaux de distribution d’eau potable.

Selon le gouvernement, ces travaux visent principalement au « renouvellement de 149 km du réseau de distribution d’eau potable existant, au renforcement et l’extension de 131 km, à la réparation des fuites importantes sur 20 km du réseau de canalisation dans les bâtiments administratifs, les établissements scolaires et les casernes des forces de défense et de sécurité, à la construction de quatre châteaux d’eau dont trois à Ntoum, enfin, à la construction et la réhabilitation de bornes-fontaines afin d’accentuer et étendre la fourniture d’eau potable dans les zones moins urbanisées ». « Notre pays dispose d’un potentiel hydrique phénoménal. Nous sommes déterminés à l’exploiter au maximum pour le bien être et la santé de nos populations », s’est exprimé le Premier ministre.

Lesdits travaux issus du programme intégré pour l’alimentation en eau potable et l’assainissement du Grand Libreville favoriseront l’emploi par le recours à la sous-traitance locale, ce qui occasionnera la création de 2200 emplois directs, selon les autorités.

À travers cette initiative, le chef du gouvernement réaffirme son engagement à œuvrer pour le bien être des gabonais. « L’amélioration de la vie quotidienne des Gabonais(es) est la première préoccupation du Président S.E.M Ali Bongo Ondimba et la première priorité de mon gouvernement », a-t-elle affirmé.

Chat HQ

Commencez la conversation, pas le feu. La courtoisie est appréciée

Next Post
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

COUP DE PROJECTEUR

Restez informés de notre actualité

Loading

Récents postes

Covid-19 : le Brésil compte à lui seul 92 variants

12 avril 2021CoronavirusMondeTop news

Santé : 162 médecins cubains débarquent au Gabon

12 avril 2021GabonTop news

Tags

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x