Auteur :

Gabon 24

Publié le :

21 juillet 2021

Ajoutez à vos favoris :

0 commentaire(s) :

Rejoindre la conversation

Partager :

Gabon : 90 % des balances commerciales ne respectent pas les normes

Accueil > Actualité > Gabon > Gabon : 90 % des balances commerciales ne respectent pas les normes

Hugues Mbadinga Madiya, ministre gabonais du Commerce des Petites et Moyennes Entreprises et de l’Industrie (PME/PMI) a diligenté une enquête menée par l’Agence Gabonaise de Normalisation (AGANOR) afin de vérifier la conformité et la fiabilité des Instruments de Mesure utilisées dans les commerces gabonais.

Le Ministre du Commerce et PME et PMI, Hugues Mbadinga Madiya a instruit l’AGANOR qui est l’organisme national de normalisation, d’évaluation de la conformité et de métrologie, d’effectuer une mission de contrôle et vérification des Instruments de Mesure dans le cadre de la lutte contre la vie chère et la garantie de l’équité commerciale au Gabon.

Au terme d’une enquête rondement menée par les équipes de l’AGANOR, il en ressort que sur 7 594 balances commerciales contrôlées dans cinq provinces sur neuf au cours de l’année écoulée, 90 % ne sont pas conformes à l’activité de commerce (vente des denrées alimentaires) ; 30 % ne sont pas conformes à la législation et 10 % seulement sont admissibles pour l’utilisation dans les commerces.

Par ailleurs, « les vendeurs de certains matériaux de construction à l’instar du sable et du gravier utilisent le “godet” et/ou le sac dont les poids ne sont pas vérifiés, alors même que l’unité de mesure légale est le kg ».

Selon l’AGANOR, ces situations impactent très lourdement le panier de la ménagère et contribuent grandement à la cherté de la vie au Gabon.

Pour pallier ce problème, l’organisme national de normalisation appelle les « opérateurs dont les balances sont jugées non conformes à l’activité ou à la législation, à procéder à leur réparation ou remplacement dans un délai de 3 mois maximum auprès des opérateurs agréés.

En outre, les opérateurs vendeurs de matériaux de construction sont quant à eux invités à réintégrer dans un délai d’un mois, à compter de la date de parution de cette enquête (16 juillet), les instruments de pesage requis dans leurs activités.

L’Agence Gabonaise de Normalisation tient à rappeler que «les balances et autres instruments de pesage et de mesure en circulation au Gabon, notamment dans les activités commerciales, industrielles et hospitalières doivent faire l’objet d’une vérification primitive avant la vente et/ou usage, matérialisée par une étiquette de traçabilité».

Pour plus d’informations veuillez cliquer ici

Chat HQ

Commencez la conversation, pas le feu. La courtoisie est appréciée

Next Post
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

COUP DE PROJECTEUR

Restez informés de notre actualité

Loading

Récents postes

Tags

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x