Auteur :

Gabon 24

Publié le :

7 décembre 2020

Ajoutez à vos favoris :

0 commentaire(s) :

Rejoindre la conversation

Partager :

Corruption : ‹‹ La réclusion criminelle et une amende ›› prévient Francis Nkéa

Accueil > Actualité > Gabon > Corruption : ‹‹ La réclusion criminelle et une amende ›› prévient Francis Nkéa

Francis Nkéa Ndzigue, Ministre de la Promotion de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption, a remis ce vendredi 4 décembre 2020 au ministre de la Justice, Garde des Sceaux et chargé des droits de l’Homme, Erlyne Antonela Ndembet Damas le « Guide pratique de lutte contre la corruption ». La remise de ce document fait suite à la sensibilisation des responsables de l’administration de la justice sur les mécanismes de lutte contre la corruption dans notre pays.

La remise du « Guide pratique de lutte contre la corruption » au ministre de la Justice, Garde des Sceaux, s’inscrit dans la campagne de sensibilisation sur les mécanismes de lutte contre la corruption dans toutes les administrations publiques du pays. Laquelle campagne initiée depuis le 23 novembre dernier par le ministre Francis Nkéa Ndzigue.

Le Ministre de la Promotion de la bonne gouvernance a indiqué : « Le Guide que nous avons élaboré vous permet également de connaitre exactement comment faire pour dénoncer » avant d’ajouter : « Il a enfin l’ambition d’être à la portée du plus grand nombre. En plus des indispensables informations sur le contenu des infractions qui y figurent, il offre pour chacune d’elle des exemples au plus près des réalités de notre pays ».

Remise du « Guide pratique de lutte contre la corruption » au ministre de la Justice, Garde des Sceaux.

Le Ministre de la Promotion de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption, à travers cette campagne de sensibilisation, souhaite en finir avec la corruption qui gangrène l’administration publique gabonaise et retarde ainsi le développement de notre nation. Le Ministre de tutelle estime que le bienfondé de son action devrait mieux être implémenté par les membres de l’administration du département ministériel de la Justice.

Dans son allocution, le ministre en charge de la lutte contre la corruption est revenu sur les différents types de corruption, les infractions de corruption et surtout comment et à qui dénoncer la corruption.

Pour une meilleure appropriation des notions par les membres de l’administration de la Justice, Francis Nkéa a insisté sur ce qu’est la concussion, l’enrichissement illicite, le blanchiment de capitaux, le détournement de deniers publics, l’abus de fonction, le versement de pots de vin le paiement de commissions illicites et la surfacturation. Le délit d’initié, le favoritisme, le trafic d’influence, la passation illégale des marchés publics et notamment la corruption d’agents publics étrangers et fonctionnaires d’organisations internationales.

Le membre du gouvernement a rappelé aux différentes parties l’importance de la déclaration des biens, conformément à la loi 002/2003 du 07 mai 2003, laquelle loi institue un régime de prévention et de répression de l’enrichissement illicite en République Gabonaise, dans son article 5, qui stipule que : « tout dépositaire de l’autorité de l’État est astreint à l’obligation d’établir une déclaration de ses biens ».

Le ministre en charge de la bonne gouvernance a précisé que la déclaration des biens devrait se faire dès l’entrée en fonction du dépositaire de l’autorité de l’État auprès de la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite.

Francis Nkéa en compagnie de la Ministre de la Jusctice et des membres de son département ministériel.

La lecture de la note circulaire du Premier ministre à l’intention des membres du gouvernement, sur la planification de la passation de la commande publique par le Ministre Francis Nkéa, aura également permis d’édifier les responsables de l’administration de la justice sur les peines encourues par les corrompus et les corrupteurs : la réclusion criminelle et une amende.

En outre, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux s’est félicité de la tenue de cette campagne de sensibilisation. Elle a exhorté les responsables de l’administration de son département ministériel à s’approprier véritablement du « Guide patique de lutte contre la corruption », pour coller aux exigences de l’heure ainsi que le souhaitent le Président de la République, Ali Bongo Ondimba et le Premier Ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda.

De même, Erlyne Antonela Ndembet Damas a transmis le guide pratique au secrétaire général par intérim.

Pour rappel, Cette campagne initiée depuis le 23 novembre dernier, sous les instructions du président de la République et de la Première ministre s’achève le 18 décembre prochain.

Source : Ministère de la Jusctice

Chat HQ

Commencez la conversation, pas le feu. La courtoisie est appréciée

Next Post
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

COUP DE PROJECTEUR

Restez informés de notre actualité

Loading

Récents postes

Tags

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x