Auteur :

Yannick KASSA

Publié le :

5 août 2021

Ajoutez à vos favoris :

0 commentaire(s) :

Rejoindre la conversation

Partager :

Gabon : les Cartes Nationales d’Identité disponibles en début 2022

Accueil > Actualité > Gabon > Gabon : les Cartes Nationales d’Identité disponibles en début 2022

Invité de prestige de l’émission « Face À Vous », le ministre gabonais de l’Intérieur, Lambert Noël Matha a annoncé l’arrivée imminente des cartes nationales d’identité pour le début de l’année 2022.

Le ministre gabonais de l’intérieur, Lambert Noël Matha a fait savoir sur le plateau de l’émission gouvernementale « Face À Vous », que l’arrivée des nouvelles cartes nationales d’identité serait prévu pour début 2022.

Le ministre de l’Intérieur a déclaré que ces cartes qui seront mises à disposition des populations dès l’année prochaine seront innovantes. « Nous voulons évoluer vers une nouvelle carte d’identité qui est biométrique, qui contient non seulement les éléments liés à l’état civil, mais également les éléments liés aux caractères de l’individu ». Selon lui, ces cartes seront désormais multiservices et disposeront d’informations personnelles telles que le groupe sanguin de son propriétaire. Une décision qui est semble toute logique quand on pense aux différentes urgences auxquelles peuvent être confrontés certains individus. « Vous savez, lorsqu’un accident se produit, souvent ceux qui emmènent l’accidenté à l’hôpital ne connaissent pas son groupe sanguin ou la personne n’a pas une pièce sur lui qui atteste de son groupe sanguin. Dans la nouvelle carte nationale d’identité, qui est multiservice, nous aurons ces éléments », a-t-il ajouté.

« En ce moment précis, nous en sommes à la certification de la nouvelle carte d’identité. Nous sommes en pourparlers avec un partenaire, qui intervient dans notre pays dans le cadre du passeport et des cartes de séjour. Il est probable et certain qu’en début d’année prochaine, nous reprenons la production de la nouvelle carte d’identité qui sera une carte numérique », affirme Lambert Noël Matha.

Le membre du gouvernement a rappelé qu’« en attendant que la loi sur l’état civil soit promulguée » et « en attendant que nos échanges avec nos différents partenaires aboutissent pour l’état civil », les pouvoirs publics ont décidé de « transférer la production des cartes nationales d’identités à une des directions de la Police qui est la Direction Générale de la Documentation et de l’immigration (DGDI) ». Cette décision du gouvernement est confortée par l’expertise dont bénéficie déjà cette direction dans la production de « certains titres sécurisés à savoir les cartes de séjour et les passeports ».

Pour Lambert Noël Matha, l’arrivée de cette nouvelle carte nationale d’identité est imminente. « Je dis et je répète que ces équipements nous les avons déjà et que nous sommes en négociation avec un partenaire. Nous sommes déjà au stade de la certification dont le spécimen va être examiné en conseil des ministres pour qu’il y ait validation et dès que c’est validé, les opérations vont commencer » a-t-il martelé avant de rajouter qu’« il ne s’agit pas ici d’une utopie, c’est quelque chose qui va se produire très prochainement », conclut le chef du département ministériel de l’intérieur.

Toutefois, le membre du gouvernement a rappelé que la suspension de délivrance des cartes nationales d’identité n’est pas le fait du ministère de l’Intérieur, mais celui d’un prestataire indélicat. En effet, « il y a quelques années, notre pays était en partenariat avec un prestataire pour la production des cartes nationales d’identités. Jusqu’en 2012/2013, celles-ci se faisaient normalement ». Mais plus tard il eut un « contentieux entre cet opérateur et l’État gabonais » puis « ce contrat a été dénoncé », car les autorités gabonaises se sont « aperçu que de quelques dysfonctionnements dans le produit qui avait été livré ». Fort de ce constat, « le Chef de l’État, dans une vision prospective, a mis en place le projet IBOGA (Identité Biométrique Officielle du Gabon) dont la finalité était la fiabilisation de l’état civil, la production des titres sécurisés, c’est-à-dire les cartes nationales d’identité, les passeports, les permis de conduire et les différentes cartes professionnelles y compris la fiabilisation de la liste électorale ».

De plus, « l’agencement a été revu, faussé par les acteurs politiques ». En effet, « le projet devait commencer par l’état civil, le fichier électoral et les titres sécurisés. Mais en raison du caractère passionnel et passionnant de la politique, les acteurs politiques qui savaient qu’ils allaient vers une élection se sont focalisés sur la fiabilisation de la liste électorale », a affirmé Lambert Noël Matha.

Nonobstant toutes ces péripéties, le ministère de l’Intérieur a su reprendre les choses en main, ce qui explique le début imminent de la production des cartes nationales d’identité. « Il y’a les ressources financières, il y’a la technologie, il y’a la recherche de partenariat parce que nous ne voulons pas vivre les exemples du passé avec cette entreprise que l’on pensait être experte en la matière », mais qui en fin de compte « sous-traitait avec une autre, ce qui expliquait sûrement la qualité assez médiocre des Cartes nationales d’identité », témoigne le ministre de l’Intérieur.

Après avoir passé près de 10 ans sans carte nationale d’identité, les populations gabonaises se verront désormais distribuer ce document officiel d’identification d’ici à 2022. Une nouvelle qui ne manquera pas de ravir une grande partie de la population qui ne possède plus/pas cette pièce.

Chat HQ

Commencez la conversation, pas le feu. La courtoisie est appréciée

Next Post
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

COUP DE PROJECTEUR

Restez informés de notre actualité

Loading

Récents postes

Gabon : bientôt une prise en charge optimale des patients des CHU

24 novembre 2021ActualitéGabonTop news

SEEG : Concours d’entrée au Centre des Métiers Jean Violas

22 novembre 2021ActualitéGabonTop news

Tags

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x