Auteur :

Yannick KASSA

Publié le :

16 septembre 2021

Ajoutez à vos favoris :

0 commentaire(s) :

Rejoindre la conversation

Partager :

Gabon : 25 milliards d’économies grâce aux critères d’attribution des bourses

Accueil > Actualité > Gabon > Gabon : 25 milliards d’économies grâce aux critères d’attribution des bourses

Dans sa lettre ouverte adressée au Chef de l’État Ali Bongo Ondimba, le Coordinateur Général des Affaires Présidentielles, Nourredin Bongo Valentin a indiqué que l’État gabonais fera des économies grâce aux nouvelles réformes d’attribution des bourses.

Selon le Coordinateur Général des Affaires Présidentielles, Nourredin Bongo Valentin, les nouvelles réformes d’attribution des bourses vont permettre à l’État gabonais d’économiser plusieurs milliards de FCFA par an.

Désormais, l’attribution des bourses en République Gabonaise fait la part belle à la méritocratie et aux critères d’âge, ce qui aura un réel impact sur le budget de l’État. En effet, ce ne sont pas moins de 25 milliards de FCFA qui seront économisés chaque année grâce aux nouvelles réformes.

Dès l’année académique 2021-2022, pour bénéficier de la bourse, il faudra avoir une moyenne de classe supérieure ou égale à 10. « Ensuite, le critère de l’âge va être appliqué en fonction des filières. Par exemple, si vous voulez suivre une formation dans l’enseignement général, il faudra avoir 10 de moyenne, et être âgé de 22 ans au maximum pour bénéficier de la bourse. Si vous voulez suivre une formation dans l’enseignement technique et professionnel, il faudra avoir au maximum 24 ans à l’obtention du Bac », expliquait le ministre gabonais de l’Enseignement supérieur, Patrick Mouguiama Daouda en mai dernier.

Avec l’application de cette réforme, c’est une page qui se tourne pour les étudiants gabonais. Jadis, quelque soit leur âge il suffisait aux jeunes bacheliers de poursuivre leur étude dans une université ou une école supérieure pour bénéficier de la bourse. Dorénavant, il en faudra bien plus pour bénéficier de l’aide de l’État.

Cette décision des plus hautes autorités du pays intervient alors que bon nombre d’étudiants gabonais ne faisaient pas bon usage de cette aide. En effet, d’aucuns s’inscrivaient dans les universités après l’obtention de leur baccalauréat pour bénéficier de la bourse. Mais il a été constaté que ces derniers ne fréquentaient pas les établissements. Un subterfuge malvenu quand on sait que bon nombre d’étudiants font bon usage de ces bourses. C’est notamment le cas du plus jeune bachelier de l’histoire du pays, Nathan-Blaise Mihindu Mi Nzambe âgé de 14 ans qui a obtenu une bourse d’études aux États-Unis où il étudiera la cybersécurité.

L’initiative des autorités est la bienvenue, car « la promotion de la culture de la méritocratie va de pair avec la reconquête affirmée de l’Excellence au sein de l’École de la République », dixit le ministre de l’Éducation nationale.

Chat HQ

Commencez la conversation, pas le feu. La courtoisie est appréciée

Next Post
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

COUP DE PROJECTEUR

Restez informés de notre actualité

Loading

Récents postes

Facebook changerait de nom la semaine prochaine

22 octobre 2021ActualitéMondeTop news

Le Bénin légalise l’avortement

21 octobre 2021ActualitéAfriqueTop news

Tags

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x