Auteur :

Yannick KASSA

Publié le :

22 novembre 2021

Ajoutez à vos favoris :

0 commentaire(s) :

Rejoindre la conversation

Partager :

Covid-19 : l’AEM approuve l’utilisation des pilules de Merck

Accueil > Actualité > Monde > Covid-19 : l’AEM approuve l’utilisation des pilules de Merck

Confronté à une cinquième vague de Covid-19 et devenu depuis peu l’épicentre de la maladie, l’Agence européenne du Médicament, l’organe principal de régulation et de contrôle des médicaments au sein de l’UE a approuvé, vendredi 19 novembre, l’utilisation en cas d’urgence de la pilule anti-Covid-19 du laboratoire Merck sur le vieux continent.

Le Comité des médicaments à usage humain (CMUH), commission de l’AEM chargée d’évaluer les demandes relatives aux médicaments dans le cadre des procédures centralisées d’autorisation communautaire de mise sur le marché, a émis des conseils sur l’utilisation de la pilule Lagevrio de Merck (encore appelé molnupiravir ou MK 4482) pour le traitement de la COVID-19.

Selon le comité, « le médicament, qui n’est actuellement pas autorisé dans l’UE, peut être utilisé pour traiter les adultes atteints de COVID-19 qui n’ont pas besoin d’oxygène supplémentaire et qui courent un risque accru de développer » les formes graves de la maladie. L’agence recommande ainsi d’administrer le médicament, « après le diagnostic de COVID-19 et dans les 5 jours suivants le début des symptômes ». Par ailleurs, « le médicament, qui est disponible sous forme de capsules, doit être pris deux fois par jour pendant 5 jours ».

La décision du régulateur européen vise à « aider les autorités nationales, qui peuvent décider d’une éventuelle utilisation précoce du médicament avant l’autorisation de mise sur le marché, par exemple dans les contextes d’utilisation d’urgence », souligne l’AEM.

La particularité de la pilule Lagevrio réside d’après le laboratoire Merck Sharp, dans sa faculté à réduire « la capacité du SARS CoV-2 (le virus qui cause la COVID-19) à se multiplier dans le corps. Pour ce faire, il augmente le nombre d’altérations (mutations) du matériel génétique du virus (connu sous le nom d’ARN) d’une manière qui nuit à la capacité du SARS Cov-2 à se multiplier ».

L’Agence européenne du Médicament souligne également que « l’avis scientifique du Comité peut désormais être utilisé par les États membres de l’UE lorsqu’ils prennent des décisions sur l’utilisation de ce médicament au niveau national avant l’autorisation de mise sur le marché ».

Chat HQ

Commencez la conversation, pas le feu. La courtoisie est appréciée

Next Post
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

COUP DE PROJECTEUR

Restez informés de notre actualité

Loading

Récents postes

Gabon : bientôt une prise en charge optimale des patients des CHU

24 novembre 2021ActualitéGabonTop news

SEEG : Concours d’entrée au Centre des Métiers Jean Violas

22 novembre 2021ActualitéGabonTop news

Tags

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x