Auteur :

Gabon 24

Publié le :

22 février 2021

Ajoutez à vos favoris :

0 commentaire(s) :

Rejoindre la conversation

Partager :

Prix les Margaret : la JFD dévoile les onze nommées Afrique 2021

Accueil > Actualité > Afrique > Prix les Margaret : la JFD dévoile les onze nommées Afrique 2021

Avant de découvrir le 8 mars (Journée internationale des droits des femmes) les lauréates du Prix les Margaret, la JFD présente les 25 femmes et jeunes filles nommées sur les plus de 200 candidatures reçues pour les catégories Europe et Afrique. Parmi ces nommées, on compte au nombre de 11 les nommées pour la catégorie Afrique. Parmi elles, les 3 lauréates, qui seront révélées au grand public le mois prochain.

“C’est avec fierté que nous dévoilons les nommées des Prix les Margaret 2021. Elles ont toutes fait preuve d’audace, de créativité et de résilience face à la crise sanitaire et économique, certaines en ont même fait une opportunité”, se réjouit Delphine Remy-Boutang, CEO the Bureau & JFD, Présidente GEN France.

 

  • Sont nommées dans la catégorie Entrepreneur Afrique :   

Vèna Arielle Ahouansou, médecin, fondatrice & CEO Kea Medicals, un système d’information hospitalier numérique complet, centralisé, tout en un, qui assure aussi bien la gestion médicale des patients que la gestion administrative des structures et partenaires de santé (hôpitaux, pharmacie, assurances) (Bénin).

Charlette N’Guessan, co-fondatrice & CEO, Bace Group, qui crée des identités numériques uniques pour tous les citoyens en investissant et en utilisant des technologies biométriques, en particulier la reconnaissance faciale et l’IA. Le processus de vérification simple, rapide, sécurisé et efficace. Solution à la l’usurpation d’identité, toutes les données sont mises en correspondance avec la biométrie faciale dans une autorité émettrice ou un département gouvernemental (Ghana, Côte d’Ivoire).

Nneile Nkholise, co-fondatrice & CEO 3DIMO, qui automatise l’analyse des données du bétail pour surveiller la santé des animaux. Ce qui génère in-app une identification numérique universellement traçable de chaque vache liée à un éleveur et fournira à ce dernier un outil pour enregistrer les vaccinations des animaux, leurs mouvements et le contrôle des stocks (Afrique du Sud).

Marietou Rachida Sorho, co-fondatrice AgriTech 4 Africa, un système de capteurs qui permet de détecter les besoins des plantes en engrais afin d’apporter le bon conseil au bon moment aux planteurs. La solution permet également d’envoyer des ordres d’arrosage à distance via smartphone (Côte d’Ivoire).

 

  • Sont nommées dans la catégorie Intrapreneur Afrique :   

Claude Borna, Chief Innovation Officer Sémé City, un pôle de connaissances et d’innovation qui regroupe les meilleurs établissements universitaires, centres de recherche et développement, ainsi que des incubateurs de solutions innovantes dans un environnement de ville intelligente (Bénin).

Natasha Dimbam, directrice technique chez Bizao, qui offre aux entreprises, aux marchands et aux opérateurs économiques internationaux la possibilité d’intégrer de multiples moyens de paiement digitaux : mobile money, carte bancaire. Franco-Togolaise, Natasha pilote l’installation d’un centre d’excellence IT au Sénégal et le transfert des activités clés qui sont confiées à des personnes recrutées sur place (Sénégal, Togo).

Eloho Omame, fondatrice FirstCheck Africa, DG Endeavour Nigeria. Elle pilote un fonds composé d’une communauté de femmes business angels et investisseurs, axés sur les femmes, afin de permettre aux entrepreneurs africaines du monde numérique de lever plus facilement des capitaux (Nigéria).

 

  • Sont nommées dans la catégorie Junior Afrique :   

Anne-Sophie Assonfack, 11 ans, Awouo, un système anti-intrusion pour lequel elle a développé un détecteur de mouvement et de changement brutal d’environnement relié à un diffuseur (alarme) sonore et lumineux (Cameroun).

Rose Goyéli, 15 ans, X-Market, une application de suivi de l’urbanisation, permettant de gérer l’implantation souvent anarchique de boutiques en bordures de routes. Elle réduit ainsi les accidents, les querelles de voisinage et les altercations entre vendeurs et autorités publiques (saisies, destructions de marchandises…) (Côte d’Ivoire).

Xaviera Nguefo, 18 ans, programmeuse, qui a développé un robot de traitement de déchets. Capable de ramasser des débris sur son passage pour les transporter sur une zone définie (poubelles, déchèterie, centre de recyclage…), en un temps record (Cameroun).

Korocyala Samira Tuo, 13 ans, Tcheregnime, système de suivi médical de femmes enceintes ayant pour but de prévenir les malformations et réduire le taux de  mortalité infantile (Côte d’Ivoire).

 

Les gagnants du Prix les Margaret 2021 participeront à la JFD Entrepreneurship Expédition aux USA, en Europe et en Afrique à partir du 11 octobre (Journée internationale de la fille) et elles bénéficieront du réseau d’influence de la JFD, d’un plan média de plusieurs millions d’euros et auront accès aux plus grands laboratoires R&D dans le monde.

À travers le Prix les Margaret, la JFD met à l’honneur et connecte les femmes qui s’emploient à révolutionner le monde grâce au digital. La JFD a pour ambition d’inspirer, d’encourager les femmes à se révéler et à innover.

Découvrez l’ensemble des nommées Afrique et Europe sur le site web de la JFD : joinjfd.com

Chat HQ

Commencez la conversation, pas le feu. La courtoisie est appréciée

Next Post
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

COUP DE PROJECTEUR

Restez informés de notre actualité

Loading

Récents postes

Covid-19 : Covax offre au Ghana 600 000 doses du vaccin AstraZeneca

24 février 2021AfriqueCoronavirusMondeTop news

Tags

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x